Les Archipels sont des œuvres de papier qui sont comme les éléments épars d’une cartographie personnelle et invisible, les fragments d’un Atlas personnel, les parcelles de territoire, des paysages incertains et insaisissables.
L’hybridation de la technique des paperolles (procédé du Moyen-âge utilisé pour fabriquer des encadrement ornementaux) et du mandala conçu comme un processus méditatif de réinvention de paysages réels ou symboliques aboutit à la création d’un univers permettant au spectateur d’aller de la vision scopique au détail.
La patience est ici une matière. La recherche d’un geste juste est un processus méditatif, dont chaque étape requiert une forme spécifique de patience. Dans un monde où tout va si vite, le travail de découpe, de rainage, de pliage, de collage, la lenteur résolue de ce travail est un havre de paix.